Que recherchez-vous ?

Livraison offerte dès €80 d’achat    |    Mon compte    |

huiles essentielles

Le guide des huiles essentielles

  • 17
    Partages
huiles essentielles

Les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie depuis des milliers d’années pour leurs actions thérapeutiques efficaces sur la santé et le bien-être des individus.  

En effet, en ajoutant dans votre trousse médicale des huiles essentielles essentielles telles que la lavande fine, l’eucalyptus radié, la menthe poivrée, le tea tree ou le ravintsara, vous pouvez notamment :

  • combattre la fatigue chronique
  • soulager les indigestions
  • combattre les infections
  • éliminer les migraines
  • promouvoir la relaxation
  • traiter les problèmes cutanés

Et bien plus encore !

Si vous débutez dans la découverte des huiles essentielles, vous aimeriez certainement savoir comment fonctionnent les huiles essentielles, comment vous pouvez les utiliser, et pour quels symptômes.

Pour vous guider dans votre parcours découverte de l’aromathérapie, nous vous proposons un guide pratique sur les huiles essentielles les plus fréquemment utilisées.

Que sont les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des extraits purs et naturels obtenus par distillation à la vapeur d’eau ou de pression à froid comme c’est le cas pour les agrumes.

La distillation est le procédé le plus répandu permettant d’extraire d’un corps solide (plantes aromatiques), ses composants gazeux ou liquides (molécules actives). La partie distillée (feuilles, fleurs, écorces, racines, tiges, zestes ou fruits) contient les composés aromatiques constituant les molécules chimiques actives. Les propriétés d’une huile essentielle sont dues à ces très nombreuses molécules.

Les huiles essentielles proviennent initialement de plantes aromatiques qui sont produites partout dans le monde et sous tous les climats. Cependant, la biodiversité de certains pays offre plus de richesse végétale, comme c’est le cas pour Madagascar, le Brésil, l’Inde…Quel que soit le mode de production d’une plante aromatique, il faut d’importantes quantités de matières premières pour fabriquer un litre d’huile essentielle.

« Sur tous les continents, depuis que l’homme existe, le règne végétal a servi pour guérir les maladies… »

Dominique Baudoux

Nous vous proposons donc d’ouvrir les yeux sur les précieux actifs que contiennent les plantes distillées transformées en huiles essentielles, sur ce que la nature offre de possibilités pour protéger notre santé, prévenir et soigner les petits maux du quotidien, mais aussi les maladies chroniques, plus graves et invalidantes.

Nul doute qu’à l’époque où chacun se tourne de plus en plus vers le naturel, les huiles essentielles continueront immuablement leur ascension et seront choisies par un nombre croissant de personnes en recherche de soins performants, pratiques et sûrs d’emploi.

Comment utiliser les huiles essentielles en toute sécurité ?

Par voie respiratoire

C’est une des principales utilisations des huiles essentielles. Par inhalation ou diffusion, on obtient rapidement une interaction entre les actifs des HE et la sphère ORL. Ce type d’utilisation est recommandée pour les problèmes respiratoires ou nerveux.

Pour cela, vous pouvez simplement diffuser des mélanges d’huiles essentielles dans l’air (à l’aide d’un diffuseur) ou bien les inhaler depuis un support (mouchoir, oreiller, bâton inhalateur, un bol d’eau chaude, ou même directement depuis la paume de vos mains). A éviter si vous êtes asthmatique.

Par voie cutanée

C’est la voie externe à privilégier pour tous les types de massages (musculaires, articulaires, détente, massage des organes internes…), ou tout en appliquant les huiles essentielles directement sur la peau (notamment sur les poignets, le plexus solaire, la plante des pieds).

La grande majorité des huiles essentielles s’utilisent en dilution dans des huiles végétales.

Par voie orale

La voie orale demande de la prudence. On sait que les actifs des HE sont très puissants. Il est important de veiller au bon dosage du nombre de gouttes prescrit et de lire les contre-indications. Prenez conseil auprès d’un professionnel en cas de doute. Les gouttes d’HE se prennent sur un comprimé neutre, dans une cuillérée de miel ou d’huile ou encore sur de la mie de pain.

Avec les produits cosmétiques

Les huiles essentielles de camomille romaine, de lavande vraie, de romarin à verbénone, d’ylang-ylang, de rose, d’hélichryse Italienne et bien d’autres, sont depuis longtemps intégrées aux cosmétiques qu’ils soient fabriqués par des cosmétologues professionnels ou par des passionnés du « home made ». Il suffit de faire un choix adapté à son type de peau. Des recettes sont facilement accessibles sur le web.

10 huiles essentielles indispensables au quotidien

Chaque huile essentielle contient des propriétés uniques qui pourront vous être très utiles au quotidien : pour prendre soin de votre santé, promouvoir votre bien-être, élaborer des produits cosmétiques naturels ou des produits ménagers…les solutions avec les huiles essentielles sont véritablement nombreuses.

Petit tour d’horizon des 10 huiles essentielles indispensables à avoir chez soi.

Citron (citrus limonum) – L’huile essentielle de citron a de fortes propriétés antibactériennes et antiseptiques. Elle est dépurative et c’est aussi un tonique digestif. Compte tenu de ses vertus antivirales, on l’utilise beaucoup en diffusion atmosphérique pour lutter contre les épidémies de maladies contagieuses.

Ravintsara (Cinnamomum camphora) – Cette plante nous vient de Madagascar ; c’est une huile incontournable en période hivernale. Le ravintsara est un expectorant et un antiviral très connu. À utiliser pendant la saison froide autant en préventif qu’en curatif. Ses effets sont remarquablement efficaces en cas de sinusite, rhume, bronchite, grippe, toux…Très douce, cette huile essentielle est bien tolérée par les enfants et les personnes fragiles.

Lavande vraie (lavandula angustifolia) – C’est une des huiles essentielles parmi les plus apaisantes, les plus tranquillisantes. Elle éloigne le stress, les tensions, facilite l’endormissement des petits et des grands. Elle calme les peaux sujettes aux démangeaisons. Son parfum fleuri et ensoleillé est très apprécié.

Tea-tree (melaleuca alternifolia) – On l’appelle aussi l’arbre à thé, l’huile essentielle de tea-tree fait partie de la famille des myrtacées. Sa biochimie aromatique est riche en alpha terpinéol et en cinéole, ce qui fait d’elle une huile antibactérienne puissante à large spectre. Elle protège aussi l’épiderme lors des séances de radiothérapie.

Encens (boswellia carterri) – Huile essentielle cicatrisante et antidépressive. On lui prête aussi des propriétés stimulant le système immunitaire. L’encens est indiqué en cas de plaies, d’ulcères aux jambes. En 2016, une équipe de scientifiques a publié une revue sur ses applications anticancéreuses, les recherches continuent. L’encens est anti-inflammatoire et anti-tumoral.

Eucalyptus radié (eucalyptus radiata) – C’est une huile essentielle très douce, bien tolérée par les enfants. Ses indications sont les suivantes : rhumes, bronchites (y compris asthmatiformes), sinusites, épidémies virales, cystites, vaginites, asthénies profondes.

Ylang-Ylang (cananga odorata) – Ce sont les fleurs d’ylang-ylang qui sont distillées pour obtenir une huile essentielle au parfum envoûtant. L’ylang-ylang est recommandé en cas d’hypertension, de palpitations. Elle est largement utilisée par les parfumeurs et dans les cosmétiques pour peaux sèches.

Menthe poivrée (mentha X piperita) – L’huile essentielle de menthe poivrée a de très nombreuses propriétés ; c’est une huile puissante aux vertus antibactériennes, anesthésiques, antivirales. C’est aussi un anti-inflammatoire urinaire et intestinal. On l’utilise pour se rafraîchir l’haleine, contre les nausées ; la menthe stimule positivement le foie.

Laurier noble (laurus nobilis) – Huile essentielle produite par la distillation des feuilles du laurier sauce. Fongicide, antiviral puissant, antalgique et antinévralgique, le laurier noble peut aussi réguler le système nerveux sympathique. On l’utilise en cas de douleurs dentaires, de crampes musculaires, de mycoses, d’hématomes, de candidose cutanée…

Lavande aspic (lavandula spica) – Différente de la lavande fine, elle est qualifiée d’huile d’urgence, car elle est antitoxique et guérit très rapidement les piqûres de guêpes, les brûlures. Elle a aussi des propriétés analgésiques (antidouleurs) et fongicides (lutte contre les mycoses).

Comment reconnaître les huiles essentielles de qualité

C’est essentiellement sur l’étiquetage qu’il faut porter toute son attention. L’étiquette doit vous informer sur la quantité nette d’huile essentielle en ml, le nom de la plante et sa dénomination latine, la partie distillée (feuilles, fleurs, tiges…), le procédé d’extraction, le mode de culture (biologique ou non), le chémotype (composants biochimiques : alcools, cétones, terpènes, oxydes…), l’origine, la durée de conservation et le numéro de lot, les noms et adresses du fournisseur, les modalités d’utilisation (alimentaire ou non).

N’achetez que des huiles essentielles 100 % pures et si possible portant un label AB. Attention, toutes les huiles essentielles ne se valent pas, renseignez-vous bien !

Les meilleures huiles végétales en aromathérapie

Les huiles végétales contiennent essentiellement des acides gras, des vitamines et ont toutes des propriétés nourrissantes et protectrices. Certaines sont recommandées en aromathérapie parce qu’elles constituent de très bons supports pour la dilution des huiles essentielles. C’est le cas de l’huile de jojoba, souvent privilégiée pour les massages.

D’autres huiles ont des vertus thérapeutiques spécifiques comme l’huile de copaïba exerçant une action favorable sur les défenses immunitaires, stimulant la circulation sanguine et luttant contre les douleurs musculaires. Citons également l’huile de nigelle (cumin noir) fortifiante et purifiante.

Contre-indications des huiles essentielles

Nous l’avons vu, les huiles essentielles sont toujours à prendre avec précaution. Elles demandent quelques connaissances, un peu de réflexion, le respect du dosage et la lecture attentive des contre-indications.

La plus grande vigilance concerne la voie interne. Certaines huiles peuvent brûler les muqueuses si elles sont absorbées pures, d’autres présentent des risques neurotoxiques ou abortifs.

Les huiles d’agrumes appliquées sur la peau sont photosensibilisantes (sauf si elles portent la mention « sans furocoumarines »). Ne vous exposez pas au soleil durant les heures qui suivent si vous avez utilisé une huile essentielle de pamplemousse sur vos mains par exemple. Vous risqueriez de voir apparaître des tâches de pigmentation.

Les personnes qui prennent des médicaments doivent se renseigner auprès de leur médecin ou du pharmacien. Les actifs des HE peuvent interagir et contrarier un traitement médicamenteux. D’une manière générale, les huiles essentielles ne sont pas recommandées aux femmes enceintes, allaitantes, aux personnes allergiques et aux jeunes enfants (sauf sur recommandation médicale).

La parole est à vous !

Utilisez-vous les huiles essentielles dans votre quotidien ? Si oui, quelles sont vos huiles essentielles préférées et pour quel(s) usage(s) ?

Pur Bien-Être

Pur Bien-Être est une marque française de santé naturelle qui aide les personnes actives à se sentir mieux au quotidien grâce aux produits naturels et pratiques holistiques de bien-être.

2 Comments
  • Rousse
    19/04/2018

    Bonjour

    Je suis auto entrepreneur en produits bio.
    Je serai intéressée par vos he. Est ce possible de les commercialiser ?

Laisser un commentaire